Voices Choeur International, créé et dirigé par Bonnie Woolley, est un choeur mixte spécialisé en Spirituals de Concert et en oeuvres a cappella anglo-saxons


Répertoire

Published on juin 24th, 2011 | by Voices

0

John Rutter et « Requiem »

John Rutter (1945 –

Texte de Norman Stokle / traduction de l’anglais par Phlippe Douillard

Ayant écrit des Opéras pour enfants et différents morceaux pour orchestres, c’est cependant en tant que compositeur pour chorales que Rutter connaît une consécration internationale. Ses Requiem, Magnificat, Te deum, Psalmfest et hymnes sont chantés partout dans le monde anglophone — de la plus simple chapelle de village jusqu’aux grandes salles de concerts, telles Carnegie Hall, sans oublier églises et Cathédrales comme Westminster Abbey — souvent dirigés par le compositeur même.

Né à Londres en 1945, Rutter est issu de la tradition liturgique Anglaise. Adolescent, on le retrouve successivement Choriste à Highgate School, organiste puis chef de cœur de la Clare College Chapel Choir. Ainsi, c’est tout naturellement qu’il s’oriente vers la musique a caractère religieux.

Ses œuvres vont du « très simple » à « nécessitant des efforts conséquents » ; cependant Rutter a toujours fait en sorte que ce qu’il écrit puisse être chanté par une chorale d’église digne de ce nom. Cette préoccupation explique en partie le succès de sa musique auprès des chorales et de leurs audiences. Les harmonies sont agréables à écouter, les accords simples, mélodieux et mémorables.
Rutter a enregistré la plus grande partie de son travail sous son propre label (Collegium Records) avec les Cambridge Singers, un ensemble professionnel qu’il fonda en 1981 en compagnie d’anciens élèves, notamment issus du Clare College Chapel Choir. Aujourd’hui Rutter voyage beaucoup pour diriger des représentations de ses œuvres, mais il se consacre surtout à la composition. Il a récemment reçu de nombreux prix et distinctions, dont le Lambeth Doctorate of Music en 1996 des mains de l’archevèque de Canterbury, en reconnaissance de sa contribution à la musique sacrée.
Le Requiem

Composé en 1985, Le Requiem de Rutter naquit d’un deuil personnel. Ayant auparavant réédité le Requiem de Fauré et été impressionné par le War Requiem de Britten, qui mêlait des textes en anglais à des extraits du Missa pro defunctis en latin, Rutter assembla une selection similaire issue de messes en latin et de l’office mortuaire Anglican Book of Common prayer publié en 1662. « Les sept parties du Requiem forment comme une voute de meditation sur les thèmes de la vie et de la mort » explique Rutter. « Les premier et dernier mouvements (Requiem Aeternam et Lux Aetema) sont des prières adressées au nom de l’humanité » ; les deuxième et sixième mouvements (Out of the Deep et The Lord is my Shepherd) sont respectivement les psaumes 130 et 23 ; les troisième et cinquième (Pie Jesu et Agnus Dei) sont des « prières personnelles pour le Christ » alors que le quatrième mouvement, « clef de voute » est « une affirmation de la gloire divine »

Le Requiem a été enregistré par les Cambridge Singers et le City of London Sinfonia sous la direction de John Rutter. Il est disponible sous le label Collegium (COLCD103).

John Rutter et Bonnie Woolley

John Rutter et Bonnie Woolley

Tags: ,


Comments are closed.

Back to Top ↑